top of page

Quand la liberté s'invite dans l'ancienne imprimerie Saint-Paul

Dernière mise à jour : 17 mars 2023

Du 23 septembre au 9 octobre, les murs qui abritent encore la rédaction du quotidien fribourgeois «La Liberté» accueilleront une exposition collective d'envergure. Peinture, sculpture et littérature y seront à l’honneur. Et il sera justement question de liberté. Au pluriel.

Selon ses initiateurs Wojtek Klakla et Pierre-Alain Morel, fondateurs du collectif «l’Institut Créole», c’est «le plus grand événement artistique du genre organisé à Fribourg depuis dix ans»: 50 artistes, 30 contributions écrites, une halle de plus de 900 m2. Baptisée «LIBERTÉ FREIHEIT FREEDOM, silence, parole, indifférence», une exposition collective d’arts visuels a trouvé dans les locaux de l’ancienne imprimerie Saint-Paul, sur le boulevard de Pérolles, son écrin exceptionnel.

Wojtek Klakla (à g.) et Pierre-Alain Morel, fondateurs du collectif «l'Institut Créole», à l'origine de cette exposition collective.

Ce projet est soutenu par la Régie culturelle de la Ville de Fribourg qui, pour mémoire, a pour objectif principal de faciliter l’occupation temporaire de locaux vides par des artistes. C’est sous son aile également que l’exposition collective pluridisciplinaire «OPEN HOUSE», initiée par Visarte, occupe d’ailleurs depuis hier la maison Alexandre-Daguet 12, dans le quartier du Jura. Cette habitation individuelle construite dans les années 1970 est en effet vouée à la destruction et sera prochainement remplacée par un immeuble de plusieurs logements. Les 19 artistes qui ont investi la maison avant sa démolition questionnent notre rapport au bâti et à la mémoire des lieux.

Peinture, sculpture mais aussi littérature A l’imprimerie Saint-Paul, mise à disposition par le groupe du même nom, la liberté du collectif «l’Institut Créole» est de «s’investir pour offrir au public et aux artistes un lieu d’échanges et de discussions, explique le collectif. Cette vaste exposition collective ouvre un espace de réflexion en lien fort avec nos propres croyances et les notions qui nous animent. Les œuvres réunies invitent le public à se pencher sur la notion de «liberté» et sur ce qu’elle signifie et implique pour chacun de nous.»


Par ailleurs, les arts visuels ne seront pas seuls à l’honneur. Une large place est faite également à la littérature. Une trentaine de personnalités – du conseiller d’Etat Didier Castella au conseiller communal Pierre-Olivier Nobs en passant par quelques députés (actuels et anciens), les journalistes Esther Mamarbachi et Jean-Dominique Humbert, la rectrice de l’Université de Fribourg Astrid Epiney ou encore le directeur du Musée d'Art et d'Histoire de Fribourg Ivan Mariano et son adjointe Caroline Schuster Cordone – apportent ainsi leurs contributions écrites à cet événement artistique. Tout comme d’anciens député, juge ou architecte cantonal.

«On ne naît pas libre, on le devient!»


A l’instar d’Eric Bulliard, journaliste à «La Gruyère» où il est responsable de la rubrique culturelle, tous ont pris leur plume pour évoquer la liberté. Liberté d’expression en l’occurrence: «Ils peuvent frapper Salman Rushdie et Naguib Mahfouz, viser Taslima Nasreen et Boualem Sansal, exploser «Charlie Hebdo», ils ont déjà perdu, écrit-il. Parce que d’autres romans paraîtront, d’autres dessins nous feront rire, d’autres irrévérences nous amuseront ou nous agaceront et tant mieux ou tant pis. Les livres continueront de nous élever et eux resteront là, avec leurs fusils et leurs couteaux, leurs grenades et leur ignorance.» D’ailleurs, «on ne naît pas libre, on le devient!», souligne Monique Gabioud, citant Albert Camus: «Hors du soleil, des baisers et des parfums sauvages, tout nous paraît futile.» Et si c’était ça la liberté?


Qu’elle soit d’expression – ou de silence – mais aussi d’opinion, de religion ou encore de consommation, la liberté a ses limites. «Telle que citée dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, elle est immatérielle», rappelle Didier Castella. Mais c’est bien connu, ajoute-t-il, «la nôtre s’arrête là où commence celle des autres». Ce qui fait dire à Christian Riesen, directeur général de Centre Riesen SA, que «la liberté d’entreprendre ce n’est pas la liberté de tout prendre, c'est la responsabilité de partager!»


Diverses animations sont au programme


Aboutissement d’une complicité artistique et humaine de plus de 20 ans entre Wojtek Klakla et Pierre-Alain Morel, le collectif «l’Institut Créole» a également prévu diverses animations tout au long de l’exposition. «Un concert de musique improvisé, diverses performances – dont une au didgeridoo – et des visites de l’exposition ponctuées d’un débat sont ainsi au programme jusqu’au dimanche 9 octobre. Quant au vernissage, il aura lieu vendredi prochain 22 septembre, dès 17h30, avec une partie officielle prévue à 18h.

INFOS PRATIQUES: Exposition «LIBERTÉ FREIHEIT FREEDOM, silence, parole, indifférence», du 23 septembre au 9 octobre, jeudi et vendredi de 17h à 21h, samedi et dimanche de 13h à 17h. Entrée libre. Anciens locaux de l’imprimerie Saint-Paul, au boulevard de Pérolles 40, à Fribourg. Catalogue d’exposition disponible sur place.

 

Artistes à l'affiche: Balz Baechi, Chrigu Barmettler, Erich Brändle, Luca Cottier, Léo Cusin, Marie-Luce Deschenaux, Mathieu Dessibourg, Nathalie Diserens, Felicia Glidden, Emanuel Gloor, Ivan Grebenshikov, Michel Gremaud, Arie Haimovici, Fryderyk Heinzel, Stani Heinzel, Emily Hildebrand, Manù Hophan, Michal Jandura, Barbara Kiener, Joanna Klakla, Wojtek Klakla, Alicja Kosmider-Feist, Davor Ljubicic, Michelle Maddox, Valentin Magaro, Yves Marti, Marc Monteleone, Pierre-Alain Morel, Hugo Morel, David Morrison, Andrea Muheim, Andreas Niederhauser, Pat Noser, Ercan Richter, Rittiner & Gomez, Mélanie Rouiller, Liu Ruowang, Giampaolo Russo, Gaël Sapin, Lea Schaltenbrand, Louis Schlumberger, Bojan Stankovic, Inga Steffens, Robert Szabla, Marlène Thévoz, Kaspar Toggenburger, Regula Weber, Alex Winiger, Antonio Zecca, Daniel Züsli. Contributions écrites: Bernhard Altermatt, Eric Bulliard, Michel p. Carron, Didier Castella, Aude Clerc, Marie-Christine Delley, Astrid Epiney, Monique Gabioud, Alain Gilliéron, André Glardon, Pauline Goetschmann, Isabelle Gremaud, Jean-Dominique Humbert, Charles-Henri Lang, Marie Levrat, Esther Mamarbachi, Ivan Mariano, Savio Michellod, Anne-Françoise Morel, Mathilde Morel, Franziska Mülhauser, Gabrielle Multone, Pierre-Olivier Nobs, Alizée Rey, Christian Riesen, Jean-Michel Robert, Alexandra Schaller, Caroline Schuster Cordone, Laurent Thévoz.

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page