top of page

Un Sapin sur les planches depuis 50 ans

Ancien pilier du Cabaret Chaud 7, Michel Sapin a fait ses premiers pas sur scène en ville de Fribourg au début des années 70. Depuis 1999, le comédien s’éclate au sein de la troupe de Fribug.


A 71 ans, Michel Sapin n’est pas le doyen de l’équipe de la revue fribourgeoise puisqu’il doit le respect au producteur et acteur Jean-Luc Nordmann, de six ans son aîné. En revanche, le comédien de Lossy peut se targuer d’être présent sur les planches depuis un demi-siècle. «Et même plus! A l’âge de 6 ou 7 ans, je faisais déjà le pitre dans ma cabane et je demandais cinq centimes d’entrée», raconte le professeur à la retraite et guignol depuis tout gamin. «Avant de suivre des cours d’art dramatique au Conservatoire de Fribourg, puis à Lausanne, c’est en tant qu’enfant de chœur à Estavayer-le-Lac que j’ai connu ma première école de théâtre grâce au clergé», rigole-t-il encore.



C’est en 1972 que Michel Sapin fait ses premières scènes en ville de Fribourg. Avec le Cabaret Chaud 7 (CC7), créé un an plus tôt à Estavayer où le comédien a passé son enfance et sa jeunesse chez ses grands-parents, il se produit chaque week-end au café de la Tête-Noire (Bindella aujourd’hui) vers le milieu de la rue de Lausanne. Dans l’arrière-salle enfumée du restaurant, ce groupe d’étudiants présente ses propres sketches et ses chansons, en sachant laisser la place à l’improvisation. A l’époque, comme son nom l’indique, l’équipe du CC7 est formée de sept personnes: Henri Terrapon, les frères Raphaël et Jean-Marc Fessler, Guy Sansonnens, Iannis Kyriakidis, Albert Vial et Michel Sapin. Dès 1975, seuls les trois derniers poursuivront l’aventure durant 20 ans.


Tournées à succès en Suisse romande


Dès 1976, le Cabaret Chaud 7 se produit régulièrement au Cabaret des Faux-Nez à Lausanne, puis ouvre l’année suivante sa propre salle de 100 places, à Fribourg, dans une cave de la rue des Epouses. Il part aussi régulièrement en tournée. «A Genève, par exemple, ça cartonnait à chaque fois et à Gingins, près de Nyon, un certain Thierry Meury faisait nos premières parties», se souvient Michel Sapin qui l'a retrouvé par la suite comme metteur en scène et auteur de Fribug. Dans la seconde moitié des années 80, le trio exploite ensuite le Café des Grand-Places, à Fribourg, dont le premier étage abrite une salle de spectacle de 200 places avec une grande scène. En 1990, il déménage à l’Auberge de la Croix-Blanche au Mouret où il ne propose plus que ses propres productions, encadré par des metteurs en scène de renom comme Marc de Hollogne ou Alain Sachs.


Le comédien Michel Sapin (à dr.) se produisant sur scène à Ecuvillens lors de l'édition 2021 de Fribug avec la guest-star genevoise, l'ancien conseiller d'Etat Pierre Maudet (à g.) et le producteur de la revue satirique Jean-Luc Nordmann.

Après le spectacle «Liquidation totale» joué dans plusieurs villes romandes, presque toujours à guichets fermés, le Cabaret Chaud 7 se dissout en 1995. «Il y avait une certaine lassitude et nous peinions à nous renouveler», reconnaît Michel Sapin qui ne restera pas éloigné des planches durant longtemps, participant notamment à la pièce de théâtre «Coupable d’innocence», avec Olivier Francfort, où il joue le rôle d’un juge. Quand il ne se produit pas sur scène, le comédien de Lossy s'amuse par ailleurs à réaliser des canulars téléphoniques sur les ondes de Radio Fribourg ou dans le cadre de la Soirée des rois de la Landwehr. Il y a piégé entre autres l'ancien syndic de la Ville de Fribourg Pierre-Alain Clément et l'ancien conseiller d'Etat puis aux Etats Beat Vonlanthen.. En 1999, lorsqu’il projette de lancer une revue à Fribourg, Jean-Luc Nordmann vient le chercher comme acteur et metteur en scène. «On a une belle complicité sur scène. J’adore son sens de l’autodérision», relève Michel Sapin. S’il n’a plus envie d’écrire aujourd’hui – «J’ai assez donné!» –, il prend en revanche toujours autant de plaisir à participer à Fribug comme comédien. «En 23 ans, je n’ai raté que 2 ou trois éditions.»




Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page