top of page

Fribug: une première qui décoiffe

Fribug: c’est parti. La revue satirique fribourgeoise a réussi avec succès son examen d’entrée, vendredi soir à l’occasion de sa première représentation. Elle a transformé l’Auberge communale d’Ecuvillens en une salle de cabaret où les spectateurs sont restés scotchés à leur siège durant une heure et demie dans une ambiance débridée, folledingue où la légèreté alternait avec la satire. La joyeuse équipe de Fribug a répondu une nouvelle fois aux attentes du public dont l’enthousiasme a éclaté au fil du spectacle. Dès le lever de rideau, le «Willkommen, bienvenue, welcome» du réalisateur américain Bob Fosse plonge le spectateur dans l’univers des comédies musicales de Broadway. Le ton est donné. Le charme opère. Le rythme monte en puissance. Et l’alternance entre sketches et chansons « cultes » créée une véritable symbiose avec le spectateur. Un festival de sensations et d’émotions L’excellent pianiste Martino Toscanelli réussit le tour de force à capter l’attention de son auditoire et à lui transmettre son plaisir et son énergie à interpréter des airs aussi variés que populaires. Et la puissance des voix de Mado Sierro et de Laetitia Delacombaz déclenche un festival de sensations et d’émotions. La salle vibre, trépigne et manifeste son plaisir en tapant dans les mains et en battant le tempo.


Fribug, c’est aussi les sketches où la plume mordante mais pas méchante de Thierry Meury, Laurent Flutsch et de Christophe Bugnon raille avec malice l’actualité et les soucis du quotidien. Avec Extinction Rebellion, le F-35A, Alain Berset ou Christian Levrat, le spectacle garde son cap : un humour décapant et assumé qui déchaîne l’hilarité générale.

La gestuelle grivoise des anciens


Christophe Bugnon signe une scénograhie qui correspond bien aux envies des Fribourgeois. Il a l’art de mettre en scène les talents des comédiens. Jean-Luc Nordmann et Michel Sapin explosent dans leur numéro d’armailli. Les spectateurs adorent. Quant à Jean-Philippe Decrème et Renato Delnon, les anciens de l’équipe, ils maîtrisent avec perfection et précision leurs personnages. Leur gestuelle grivoise, leur impertinence pleines de tendresse et de pep apportent un vent de fraîcheur au spectacle. Le public est conquis. Venez découvrir un Fribug festif. Les représentations se dérouleront jusqu’au réveillon du nouvel an. La levée de rideau est prévue en semaine (quand le spectacle a lieu) à 20h30 et à 17 h le dimanche et le 8 décembre. Infos et/ou réservations: www.fribug.ch

Posts récents

Voir tout

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page